160720-tipsntips

Tips&Tips, soyez payé pour donner des conseils à la demande

Si vous n’avez pas vraiment envie de passer des heures à dénicher les réponses à vos questions sur un moteur de recherche tel que Google et consors ?
La jeune pousee Tips&Tips a la solution. Le plateforme lancée en février 2016 par les deux co-fondateurs, Yoni et Youval Tayar, a pour but de faire partager, les connaissances, l’expertise ou les passions de chacun, en permettant de répondre aux questions de sa communauté pour un simple pourboire.

Le principe est simple : l’internaute expose sa demande sur tipsntips.co et définit un montant initial de récompense, puis, il attend qu’une personne connaissant la réponse dans le domaine qui l’intéresse se manifeste.
Si un membre de la plateforme communautaire connaît la réponse à la question, il peut contacter le demandeur lors d’un chat en direct pour lui proposer son aide en échange d’une petite récompense. Une fois que celui-ci a obtenu satisfaction, l’expert est donc payé avec un tips, autrement dit un « pourboire ».

Les deux frères Yoni et Youval Tayar ont eu l’idée de créer Tips&Tips, car à cause de la foule de données disponibles sur le net et les réseaux sociaux, il est parfois difficile d’accéder à l’information dites ouverte, que l’on cherche. La première communautée autour du partage de connaissance sur de nombreuses thématiques, a pour but de ne plus perdre son temps et de s’assurer d’une réponse pertinente et vérifiée. Puisque des notations sont laissées pour chacune des réponses apportées, et, si la réponse n’est pas satifaisante, un remboursement est assuré sans aucun frais, le prix minimum d’une question étant de 1 euro.

Les étudiants bardés de diplômes, les retraités dont le savoir et le savoir-faire accumulés durant leur longue expérience est utile, les freelances ou les au-entrepreneurs, sont particulièrement ciblés pour nous rapporter leur vécu, pour partager leurs connaissances, souvent inexploitées. La startup Tips&Tips , après avoir développé son concept dans l’Hexagone, est dans les starting-blocks, bien décidé à l’exporter en Angleterre, en Allemagne, et aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *